Actus

REPORTAGE SUR FRANCE 3
voir la vidéo

LA CHRONIQUE DE FRANCE INTER
écoutez

LE THEATRE DU BLOG › 29 nov 2012

PDF - 138.1 ko

LE PARISIEN › 29 nov 2012

PDF - 150 ko

FORCE OUVRIERE › 28 nov 2012

PDF - 161.1 ko

TÉLÉRAMA SORTIR › 28 nov 2012

PDF - 692.8 ko

PARIS MÔMES › 28 nov 2012

PDF - 202.1 ko

TELERAMA › 28 nov 2012

PDF - 421.2 ko

TOUTE LA CULTURE.COM › 24 nov 2012

PDF - 115.9 ko

L’HUMANITE › 26 nov 2012

PDF - 233.2 ko

LA FRANCE CATHOLIQUE › 26 nov 2012

PDF - 159 ko

RIDEAU SUR UN BELLE ÉDITION

LES DERNIERS COUPS DE MARTO SE JOUERONT CE WEEK-END AVEC, TOUJOURS À L’AFFICHE LES MAINS DE CAMILLE OU LE TEMPS DE L’OUBLI, CRÉATION MAGISTRALE DE CE FESTIVAL, MAIS ÉGALEMENT SIGNAUX DE LA JEUNE ARTISTE NORVÉGIENNE YNGVILD ASPELI, LÀ ENCORE RÉVÉLATION DE CETTE ÉDITION 2012 ;

Le rideau n’est pas encore baissé que l’on peut d’ores et déjà tirer un bilan extrêmement positif de ce MARTO-ci. Pour revenir sur la Nuit de la marionnette qui fut particulièrement réussie — inaugurée en beauté par Bastard ! de Duda Paiva — saluons l’initiative d’inviter les élèves de l’ESNAM (école de la marionnette de Charleville-Mézières) à intervenir entre les spectacles, et espérons qu’ils reviendront l’année prochaine. Leur présence a eu pour effet de faire le lien et d’ajouter une dimension festive indispensable, en particulier à ces toutes premières heures de la matinée où la fatigue se fait sentir et où, ayant pour la plupart perdu leur groupe, les spectateurs se mettent à errer dans les couloirs, désœuvrés, épuisés… Au vu du nombre de jeunes gens qui ont pris la navette ce soir-là, chargés de vivres et bien décidés à passer la nuit au théâtre Jean Arp, on peut décréter que la Nuit de la marionnette est désormais assurément inscrite dans le paysage.

Pour ce qui est de l’ensemble du festival, il faut souligner la qualité et la diversité des différentes propositions, portées pour la plupart par des artistes au fort tempérament, souvent venus d’ailleurs. On pense particulièrement à Polina Borisova, à Jani Nuutinen ou à Renaud Herbin
Création remarquée de ce festival, Les Mains de Camille ou le temps de l’oubli, prouve une fois encore que la marionnette est un art majeur, capable de porter une histoire forte, de véhiculer des émotions en même temps que de la pensée. De plus en plus ambitieux dans leurs projets, Les Anges au plafond ont largement relevé le défi que posait le traitement de la tragédie de Camille Claudel sur un plateau. Ils se sont totalement emparés de l’histoire (une nouvelle fois, Brice Berthoud s’avère un auteur de talent) et ont joué de toutes les ressources du plateau pour nous la transmettre. Un grand et beau spectacle, donné dans un rapport idoine aux spectateurs…qui, comme Œdipe, devrait tourner un bon bout de temps. Les dernières représentations sont complètes, mais sachez qu’une promenade au musée Rodin est proposée ce samedi 8 décembre, centrée sur les œuvres de Camille Claudel et sur sa recherche artistique.
La Norvégienne Yngvild Aspeli, qui ferme la marche, est une jeune artiste qui mérite qu’on s’y intéresse. Signaux, son premier spectacle — adapté d’une nouvelle de son compatriote Bjarte Breiteig et mis en chantier alors qu’elle était encore à l’école de Charleville-Mézières — avance par petites touches délicates pour toucher à l’indicible. Gageons que l’on reparlera d’elle dans les années qui viennent…

Maïa Bouteillet

Conférence de presse MAR.T.O.

LUNDI 15 OCTOBRE À 11H

À la Maison des auteurs de la SACD – 7 rue Ballu – 75009 Paris
en présence des directeurs et de certains artistes.

LES MAINS DE CAMILLE | PROMENADE

Camille Claudel au Musée Rodin

8 déc à 15h au Musée Rodin

À l’occasion du spectacle Les Mains de Camille, le Musée Rodin nous ouvre ses portes et présente des œuvres de Camille Claudel, son parcours artistique et surtout ses recherches de plasticienne, en tentant quelque peu de mettre de côté sa vie privée et sa relation avec Rodin. En marbre, terre cuite, plâtre, onyx ou bronze, ses sculptures à la fois très féminines et délicates sont empreintes d’une touche de virilité. C’est là toute l’ambiguïté et le paradoxe de Camille, une femme-artiste qui à l’apogée de son art n’a cessé de revendiquer un esprit libre.

en partenariat avec le Musée Rodin – 79, rue de Varenne – 75007 Paris
Mº Varenne ou Invalides
visite guidée tarif 10 € sur réservation 01 55 48 91 00

LES MAINS DE CAMILLE | ATELIER › DE LA MATIÈRE AU MOUVEMENT

un atelier dirigé par Camille Trouvé

week-end 12/13 janvier 2013

À partir du papier, Camille Trouvé et sa complice guident les participants dans les diverses étapes d’approche de construction d’une forme animée.
La matière brute prend vie, se met en mouvement et devient à l’issue de l’atelier une matière animée source de jeu pour dégager les premiers principes de manipulation d’un personnage marionnettique.

70 € tarif normal | 46 € tarif abonnés, seniors, –30 ans, demandeurs d’emploi
renseignements et inscriptions Solange Comiti 01 55 48 91 00 | rp@theatre71.com