Malakoff

Pierrot lunaire

en allemand surtitré en français | Hanns Eisler, Arnold Schoenberg & Albert Giraud | Takénori Némoto & Jean-Philippe Desrousseaux

16 mars | jeu 19h30 | Théâtre 71

S’inspirant du Théâtre Nô, Takénori Némoto et son ensemble Musica Nigella offrent une relecture poétique du chef-d’œuvre de Schoenberg et créent l’écrin idéal pour les marionnettes manipulées à vue et mises en scène par Jean-Philippe Desrousseaux. Pour accompagner cette délicate épopée lyrique, il choisit la forme du bunraku, un théâtre de marionnettes traditionnel que le Japon connaît depuis trois siècles et sur lequel se jouent des drames comparables à ceux de Shakespeare. Désir et cruauté, plaisir et souffrance, extase et mélancolie, Pierrot lunaire suit la progression d’un jeune héros, exposé au désir, à la faute meurtrière et à sa rédemption. Pierrot est amoureux de Colombine, mais par crainte du terrible Cassandre, ils ne peuvent s’aimer qu’en cachette. Devenu jaloux et violent, Pierrot s’aventure vers une longue et terrible descente aux enfers avant que la lune lui éclaire un nouveau chemin. En prélude, l’œuvre emblématique de Hanns Eisler rend hommage au maître et à l’atmosphère de Pierrot lunaire. Traitée en vidéo, elle annonce, sans la dévoiler, la rencontre fantastique et onirique de la marionnette et de l’expressionnisme allemand.

JPEG - 299.3 ko
Pierrot lunaire

› réservation en ligne pour le spectacle


durée 1h

chanté en allemand, surtitré en français
direction musicale Takénori Némoto
adaptation, mise en scène, costumes et scénographie Jean-Philippe Desrousseaux
Quatorze manières de décrire la pluie de Hanns Eisler suivi de Pierrot lunaire d’Arnold Schoenberg sur les poèmes d’Albert Giraud
avec Marie Lenormand Soprano, l’Ensemble Musica Nigella Pablo Schatzman, Annabelle Brey, Nicolas Ducloux, Anne-Cécile Cuniot, François Miquel et les marionnettistes Jean-Philippe Desrousseaux, Gaëlle Trimardeau, Antonin Autran, Bruno Coulon
réalisation des marionnettes Petr Řezač
lumières François-Xavier Guinnepain
vidéo Gabriele Alessandrini

production Ensemble Musica Nigella
coproduction Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines – SN, Euphonie - festival Musica Nigella
avec le soutien de la SPEDIDAM
avec l’aide d’Arcadi Île-de-France / Dispositif d’accompagnement